Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
catalan au pays de la teranga.over-blog.com

catalan au pays de la teranga.over-blog.com

expat notre vie à Dakar Sénégal, nos visites, et plein de photos, bref une tranche de vie au pays de la téranga

Articles avec #dakar la ville catégorie

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
tempête

Depuis 2 ans et demi que je suis à Dakar, je vais presque tous les jours me balader le long de la corniche, la baie qui borde cette route est très belle, et la mer est souvent calme.

Nous sommes pendant l'hivernage, pluie, chaleur au programme mais hier un vent fort c'est levé. Et la mer était démontée, ça méritait bien une séance photos.

plage du lagonplage du lagon
plage du lagon

plage du lagon

cap Manuelcap Manuelcap Manuel

cap Manuel

la petite cornichela petite cornichela petite corniche

la petite corniche

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville, #faune et flore
Partie de pêche

Encore une fois en ballade le long de la corniche, je suis attirée par un drôle de manège à quelques mètres de la plage.

C'est une partie de pêche le long du rivage qui mobilise pas moins d'un dizaine de pirogues.

Partie de pêche
Partie de pêche
Partie de pêche
Partie de pêche

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
le flamboyant avant son abattage
le flamboyant avant son abattage

Yaya Coulibaly est un prince ignoré et merveilleux. Son univers est totalement dédié aux marionnettes. Sa maison est habitée, envahie, par des milliers de marionnettes de toutes tailles et de tous genres. Sa rue est un espace de répétition où sa troupe se donne quasi quotidiennement en spectacle, en toute simplicité et avec une énergie débordante.http://www.acrobatesfilms.fr/projects/mali-yaya-coulibaly-marionnettiste-magicien/http://

J'ai donc rencontré Yaya, par hasard, enfin pas tout à fait ....

Dans la cour derrière chez moi, il y avait 2 magnifiques flamboyants quand je suis arrivée, puis l'un des deux est tombé malade, et il y a quelques jours il est tombé.

Nous avons eu la surprise de voir abattre l'autre qui était visiblement en pleine forme, en vertu du fameux principe de précaution !!

Triste spectacle : cet arbre en pleine santé gisait en morceau.

C'est là que j'ai fais connaissance avec Yaya. De ma fenêtre j'ai vu un homme qui sculptait et je suis descendue le voir.

Yaya en pleine création
Yaya en pleine création

Nous avons discuté une bonne partie de l'après-midi, Triste de voir cet arbre mort, il a décidé à travers la création de marionnettes de le faire vivre pour l'éternité.

J'ai donc assisté à la naissance de plusieurs de ses œuvres, une réelle fascination pour l'artiste, avec quelques outils traditionnels d'un bout de bois sortait une marionnette.

les marionnettes nées du flamboyantles marionnettes nées du flamboyant

les marionnettes nées du flamboyant

Yaya Coulibaly est né à Koula, dans le cercle de Koulikoro, le 26 avril 1959, "le jour de la cérémonie du Jo". C'est à l'enfant né ce jour-là que l'on transmettra le pouvoir, même s'il n'est pas l'aîné. Très tôt initié aux savoirs mystiques, il hérite de son père la maîtrise du théâtre de marionnettes qui occupe une place de premier ordre dans les rites d'initiation des sociétés secrètes. En 1980, il fonde la troupe Sogolon avec laquelle il donne des spectacles dans le monde entier.
"D'un savoir occulte, j'ai fait un métier".

Mais c'est surtout un homme d'une humanité formidable et très attaché à faire partager sa passion aux enfants et œuvrer pour un monde sans violence à travers son art.

Hier soir, c'était le vernissage et l'exposition d'une toute petite partie de son impressionnante collection de marionnettes qui remonte au VII éme siècle comme il nous l'a raconté.

quelques marionnettes quelques marionnettes
quelques marionnettes quelques marionnettes

quelques marionnettes

Rencontre avec Yaya CoulibalyRencontre avec Yaya Coulibaly

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
Artistes : le bronze

En ballade ce matin dans les rues de Dakar, je suis attirée par un feu sur le trottoir. Je m'approche et je découvre des artisans travaillant le bronze, plutôt qui faisaient les finissions sur les pièces avant de pouvoir les mettre en vente.

En effet ils m'ont expliqué qu'ils étaient en train de faire la patine.

Début du travail : fabriquer les statuettes en cire d'abeille, puis faire un moule en terre et le laisser sécher.

Quand le moule est bien sec c'est le coulage du bronze, puis le démoulage.

Après avoir limé la pièce pour la rendre parfaite c'est la patine.

les piéces sont mises dans une bassines puis chauffées

les piéces sont mises dans une bassines puis chauffées

ensuite elle refroidissent quelques instants

ensuite elle refroidissent quelques instants

avant d'être plongée dans une bassine avec du permanganate puis la pièce est de nouveau chauffée et mises à séchée et prend sa couleur brune

avant d'être plongée dans une bassine avec du permanganate puis la pièce est de nouveau chauffée et mises à séchée et prend sa couleur brune

une fois bien sèche elle est lavée à l'eau

une fois bien sèche elle est lavée à l'eau

les parties  qui doivent briller sont passées au papier de verre très fin; l'artiste : El hadjles parties  qui doivent briller sont passées au papier de verre très fin; l'artiste : El hadj

les parties qui doivent briller sont passées au papier de verre très fin; l'artiste : El hadj

ensuite les pièces sont enduitent de cirage noir, encore un peu de travail et :ensuite les pièces sont enduitent de cirage noir, encore un peu de travail et :

ensuite les pièces sont enduitent de cirage noir, encore un peu de travail et :

resultat finalresultat final

resultat final

El hadj m'a proposé de venir visiter son atelier, là où sont fabriqué les bronzes, depuis le dessin de conception en passant la fabrication en cire d'abeille et le coulage du bronze. ça promet d'être une sacrée expérience !!

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
devant la cathédrale
devant la cathédrale

Un petit mot pour vous souhaiter une excellente année 2015.

Dakar c'est habillé de lumière pour la fin de l'année, mais nous avons eu droit à un déferlement de pétard, on se serait cru en guerre, heureusement la peur en moins.

Le soir du nouvel an j'ai entendu plusieurs de feu d'artifice, bref le passage à la nouvelle fut très bruyant.

la boule place de l'indépendance la boule place de l'indépendance
la boule place de l'indépendance

la boule place de l'indépendance

la placela place

la place

Jolie fontaineJolie fontaine

Jolie fontaine

 rues de Dakar rues de Dakar
 rues de Dakar rues de Dakar

rues de Dakar

la cornichela corniche

la corniche

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog