Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
catalan au pays de la teranga.over-blog.com

catalan au pays de la teranga.over-blog.com

expat notre vie à Dakar Sénégal, nos visites, et plein de photos, bref une tranche de vie au pays de la téranga

Publié le par martins carole
les dorures de la république

Il y a quelques temps, nous avons eu droit a une invitation chez Monsieur l'ambassadeur de France pour un cocktail de bienvenue pour les nouveaux arrivants.

Était convié bien sur ceux qui travaillent au sein des différents services liés à l'ambassade et leurs conjoints.

Nous nous y sommes rendu, la résidence de France se situe sur la petite corniche, un petit coin sympa, au calme.

En arrivant, des gendarmes sur leur 31 faisaient office de placiers pour nous garer le long des allées.

Déjà, première impression, le parc sur l'avant de la résidence, une belle pelouse, bien sur c'est l'hivernage, mais elle doit surement être belle toute l'année !

Il volait au dessus de cette belle herbe verte une multitude de libellules, la journée avec ces allées d'arbres ce doit être bien agréable de s'y promener.

Puis nous entrons, superbe hall, pour rejoindre la terrasse, nous passons par les salons, que dire : grandiose, vaste.

Sur la terrasse, déjà plein de monde, une grande table où sont servies les boissons, des serveurs tout en blanc circulent avec des plateaux de petits fours et verrines, le tout délicieux.

Je m’intéresse à mon environnement, une vue magnifique sur l'océan et sur l'île de gorée.

Un immense parc, encore de la pelouse, des arbres pour ombrager, une piscine que j’aperçois en contre bas, le bâtiment sur deux étages, dans le style coloniale mériterait une rénovation, mais s'il faisait chambre d'hôte, je passerais bien un week-end dans ce cadre enchanteur !

Pour le reste, cela reste un cocktail, un discourt, des applaudissements, des gens contents d'être là, un peu trop d'alcool chez certains, une parole facile, des blagues, des échanges de cartes de visite, puis chacun repart sans forcement se rappeler avec qui il a conversé le temps d'une soirée.

une vue des salon, au dessus le hall

une vue des salon, au dessus le hall

le piano à queue qui parait tout petit

le piano à queue qui parait tout petit

encore un salon

encore un salon

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog