Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
catalan au pays de la teranga.over-blog.com

catalan au pays de la teranga.over-blog.com

expat notre vie à Dakar Sénégal, nos visites, et plein de photos, bref une tranche de vie au pays de la téranga

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
Décharge, enfin un réveil du gouvernement

Gestion des ordures ménagères : Le Premier ministre prône un changement de comportement des populations

LE SOLEIL … THURSDAY, 27 FEBRUARY 2014

Un conseil interministériel sur la gestion des déchets solides s’est tenu, hier, sous la présidence du Premier ministre. Aminata Touré a saisi l’occasion pour appeler à la prise de mesures incitatives, comme l’organisation prochaine du concours du quartier le plus propre, pour mieux impliquer les populations locales. Au total, 170 milliards de FCfa seront nécessaires durant les 7 prochaines années pour la gestion des ordures ménagères.

Le Premier ministre a lancé, hier, un appel en direction des populations pour une meilleure gestion des déchets solides dans les centres urbains et ruraux du pays. Il s’agira de veiller davantage à des aspects prioritaires liés à la prévention, au changement de comportements et à la valorisation des déchets qui ont fini de renvoyer une mauvaise image des villes et zones rurales du Sénégal. C’est sans doute la raison pour laquelle Aminata Touré a salué la pertinence du Programme national de gestion des déchets (Pngd) dont la première phase, qui s’étalera sur les deux prochaines années, a nécessité un financement de 17.500.000 de FCfa. Un montant injecté par la Banque islamique de développement (Bid) qui a déjà signé une convention avec l’Etat du Sénégal.

Le Pngd, qui devra couvrir, à terme, l’ensemble du territoire national, nécessitera un financement global de 170 milliards de FCfa sur les sept prochaines années. Intitulée Programme de gestion durable des déchets solides urbains (Pgdsu), la première phase est destinée à améliorer le fonctionnement du système de gestion des déchets solides dans les collectivités locales de Dakar, les communes de Tivaouane et Kaolack et la communauté rurale de Touba-Mosquée. Le Pgdsu permettra de réaliser trois centres d’enfouissement techniques (Cet), trois centres de transfert et de tri (Ctt), 90 points de regroupement normalisés (déchetteries), etc. Les collectivités locales seront accompagnées selon une méthode d’incubation pendant quatre ans.

Valorisation des déchets
Le ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Oumar Youm, considère le lancement du Pngd comme une réponse de l’Etat face à la faiblesse des collectivités locales dans la gestion quotidienne des déchets solides. La puissance publique va ainsi apporter son appui et son accompagnement dans le cadre de la prise en charge, de la prévention et de la valorisation des déchets, pour un meilleur cadre de vie dans notre pays.
Le cas spécifique du centre d’enfouissement technique (Cet) de Sindia a été abordé au cours de ce conseil interministériel. Oumar Youm a regretté les réticences des populations locales tout en promettant une meilleure communication dans les jours à venir, afin que ce projet important porté par des Italiens (Gta) démarre effectivement ses activités. L’autorité est convaincue que les Cet constituent une réponse de qualité face aux nombreuses décharges sauvages (cas de Mbeubeuss) qui constituent des « bombes écologiques ».
Le secrétaire exécutif du Pngd, Ibrahima Diagne, a, pour sa part, mis l’accent sur le fait que ce programme novateur va induire un changement de paradigme. Désormais, il s’agira de valoriser les déchets pour renforcer l’économie solidaire et le Pib national. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a insisté sur un fait notoire : la gestion des ordures relève de l’intercommunalité. Autrement dit, aucune ville au monde ne peut les gérer à elle seule. D’où son appel à une mutualisation des efforts, notamment dans le cadre de la valorisation des déchets.
.../...

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #sine saloum

Je suis un jour tombé sur l'histoire d'une petite école dans un village du Siné-Saloum, qui est aidé par des Belges.

Je suis leur aventure, et là ils ont posté une vidéo sur l'acheminement d'ordinateur et fournitures scolaire .

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #pub
Pub :

Embouteillage, rond-point, des distributeurs de trac, je me demande ce qu'ils peuvent bien distribuer ?

Peut-être une pub pour un restaurant comme à la frontière espagnole ?

Le jeune homme me regarde, et je sens chez lui comme une hésitation, soudain il se décide, son bras se tend et lance son bout de papier dans la voiture.

Je le lis, et là je me dis qu'ils vraiment sont très forts ses sénégalais !

Leur médecine est vraiment plus forte que la nôtre !

Ah s'ils pouvaient partager leur secret, ils feraient bien des heureux en Europe !

Pub :

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville, #les marchés
Un marché à Dakar : Petersen

Chaque quartier de la ville possède son marché. Plus ou moins grand.

Dans chacun d'eux on retrouve les tissus, les petits objets de la vie quotidienne, plus le superflus. Je ne parle pas des marchés artisanaux, ceux-la sont plutot spécialisés dans la vente de souvenir et d'objets d'art.

Sur le marché Petersen on trouve de la nourriture bien sur mais aussi vêtements, chaussures, articles de beauté, finalement tout ce que l'on veut.

Nous avons du nous frayer un chemin avec la voiture, pour apporter à Hélène (mon ancienne Fatou, maintenant à la retraite), une tour d'ordi pour sa petite fille.

Nous avancions à 2 à l'heure persuadé de nous retrouver avec quelqu'un sur le capot, et à peine de quoi poser les roues entre les deux trottoirs.

Un marché à Dakar : Petersen
devant la voiture

devant la voiture

depuis la terrasse d'Hélène, le soir déjà moins de monde et à partir de 20h il est plus facile de circuler.

depuis la terrasse d'Hélène, le soir déjà moins de monde et à partir de 20h il est plus facile de circuler.

Peu avant l'entrée du marché se trouve un important terminus pour les bus qui partent de Dakar et relient les villages.

Beaucoup de gens qui travaille en ville, rentrent le soir dans leur village, qui peut se trouver à 1h voire 2h de la capitale.

Un marché à Dakar : Petersen
Un marché à Dakar : Petersen

Voir les commentaires

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
Promenade du matin

Départ plus matinale que ces jours ci, la température monte tout doucement et le matin vers 8h nous avons 20°, une douceur agréable pour marcher.

Le long de la corniche, là moins de voiture, et moins de pollution. Mais comme partout des décharges dans toutes les petites falaises inaccessibles. Parfois je me demande pourquoi les sénégalais se complaisent à vivre dans une décharge à ciel ouvert.

J'ai toujours autant de mal a mis faire. IL y a des décors magnifiques qui sont gâchés par ses poubelles.

Autre point de vue sur le petit village Lébou, au fond de sa crique, écrin de verdure qui enserre un petit bijoux.

Promenade du matin
Promenade du matin

Une vue de la plage de l'Anse Bernard, j'ai volontairement censuré la décharge pour ne vous offrir que le meilleur.

Promenade du matinPromenade du matin

Puis poursuivant ma route, je suis arrivé devant un des hôpitaux de Dakar.

Il y a toujours beaucoup de vie autour de l'hôpital : des taxi, des arrêts de bus, et toutes sortes de petits commerces sans oublier les petits métiers : cordonniers, cireurs de chaussures, vendeurs de fruits (épluchés), et tout les bana-bana qui vendent tout et n'importent quoi.

Promenade du matin
Promenade du matin

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog