Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
catalan au pays de la teranga.over-blog.com

catalan au pays de la teranga.over-blog.com

expat notre vie à Dakar Sénégal, nos visites, et plein de photos, bref une tranche de vie au pays de la téranga

Publié le par martins carole
Publié dans : #maison
Un an au Sénégal

Voila depuis hier cela fait un an que j'ai foulé le sol du Sénégal pour la première fois.

Arrivée de nuit, dans la chaleur, étonnée de voir autant de la lumière, dans une ville réputée pour ses coupures.

Tout de suite harcelés par les taxi, et les porteurs de bagages. J'avais la tête qui tournait.

Le lendemain plongée dans le marché Kermel, les marchants qui m'attendais (grâce à mon mari, qui leurs avait dit qu'il m'attendait pour faire des achats), pressée de toute part pour visiter chaque stand, et ils attendaient de moi que j’achète quelque chose à chacun d'eux. J'avoue j'avais très envie de fuir.

Un an au Sénégal

Petit bilan de cette année passée au pays de la téranga :

Après les premières impressions pas toujours positives sur le pays : saleté, sollicitations permanentes, pollution, circulation ..etc ...

Si l'on sait voir ce qui se cache derrière, c'est un pays attachant. Le problème c'est qu'en 8 jours, durée moyenne d'un touriste en vacances, on reste sur cette mauvaise impression.

Je ne dis pas que tout disparait après une semaine. Mais la gentillesse de la plupart des sénégalais, la beauté de certains sites, la douceur de vivre font que l'on s'attache au pays et que l'on s'y sent bien.

Un an au Sénégal

Aujourd'hui :

Je me sens bien au Sénégal, j'aime me promener dans Dakar, je circule beaucoup à pied sur le plateau, ou en deux roues, beaucoup plus facile pour se garer.

Les endroits visités jusqu’à présent m'ont beaucoup plu, et il nous en reste encore beaucoup à voir.

Le Sénégal reste un pays émergent, il y a beaucoup de pauvreté, de la corruption aussi. Mais je note une amélioration, un système de santé pour les petits qui tente à la gratuité. Une politique de lutte contre le paludisme. La ville de Dakar change, elle aussi, des aménagements sont en cours, réfections de trottoirs, réaménagement de certains marché en centre ville, nettoyage de la place de l'indépendance etc .........

Un an au Sénégal

Mais finalement ce qui me gêne le plus, c'est de ne pas fréquenter plus de sénégalais.

De mauvaises expériences, vous refroidisse vite. Bien sur nous n'avons pas la même culture. Mais au bout de quelques minutes vous êtes leurs amis. Comme dit ma fille, Dakar est un immense facebook, tout le monde est ton ami.

Et un ami, ici, on lui demande de partager, surtout un toubab, qui comme chacun le sait est forcément riche. Donc rapidement on est sollicité pour aider à acheter ceci ou cela.

Dommage, alors bien sur, j'ai des "amis", ceux que je croise tout les jours en sortant le chien, mais il y a de temps en temps des demandes du genre : tu dois acheter ceci, pour aider, ou je dois aller au village et j'ai pas d'argent.

Mais je sais que si je cède, ce sera de plus en plus, alors j'explique nos différences de culture et offre du café ou des fruits le jour ou ils s'y attendent le moins.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog