Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
catalan au pays de la teranga.over-blog.com

catalan au pays de la teranga.over-blog.com

expat notre vie à Dakar Sénégal, nos visites, et plein de photos, bref une tranche de vie au pays de la téranga

Publié le par martins carole
Publié dans : #Dakar la ville
Les talibés de Dakar

15.000 enfants vivent dans la rue à Dakar

Même si le nombre des enfants de la rue à Dakar est particulièrement difficile à estimer, le Samu social Sénégal a déjà identifié, sur la base de 10 ans d’activités, près de 10 à 15000 enfants vivant dans les rues de la capitale. S’y ajoute, l’arrivée constante de nouveaux enfants dans les rues de Dakar venant des profondeurs du pays et de la sous-région, attestant ainsi de l’existence d’un véritable phénomène de ce genre, qui ne saurait être réduit à un problème social ponctuel pouvant être résolu à court terme. Pour faire face à ce fléau, le Samu Social intervient en urgence auprès des enfants des rues ou en grand danger dans la rue. Pour cela, il organise des maraudes : une camionnette ou ambulance sillonne les rues de Dakar pour aller à la rencontre des enfants, leur donner des soins et écouter leur détresse. Ce qui au finish peut aboutir à l’hébergement et aller jusqu’au retour familial. C’est ainsi, 31.200 enfants ont bénéficié d’une prise en charge médicale et psychologique. Le centre a enregistré 1954 hébergements, 1200 accueils de jour, 713 orientations et retour en famille. Le Samu Social gère également un centre d’accueil pour les enfants qui souhaitent y séjourner : aucun ne peut y être emmené de force. Là, les éducateurs et psychologues essaient de leur apprendre à retrouver un rythme et des repères. «Les équipes travaillent ensuite à la réinsertion de l’enfant, soit avec sa famille, soit dans un centre d’accueil longue durée », explique Youssouf Badji du centre aux femmes d’Eiffage Sénégal, qui dans le cadre de sa politique de Responsabilité Sociétale, a remis un lot de jeux de maillots et de ballons aux enfants du centre. Ledit centre a aussi reçu, une subvention de l’Etat de 30 millions F cfa, sous le nouveau régime, renouvelable tous les ans. Le Samu social constitue le premier maillon d’une chaîne qui va de l’urgence à l’insertion.
Dakaractu

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog